Prise en charge

Nous concevons notre métier comme la construction d’une relation privilégiée entre un orthoprothésiste et un utilisateur d’appareillage

Fabrication

La proximité avec le patient nous dicte une stratégie d’appareillage nous permettant l’élaboration d’une fabrication sur-mesure pertinente

Application

Le processus d’appareillage (mesures, essayage, adaptation finale) exige des échanges constants et une réelle collaboration entre l’orthoprothésiste et son patient

Suivi du patient

Nous accompagnons nos patients et leur entourage dans la nécessaire intégration de la prothèse ou de l’orthèse dans leur quotidien

Nous concevons notre métier comme la construction d’une relation privilégiée entre un orthoprothésiste et un utilisateur d’appareillage

L’accueil, l’écoute, l’empathie sont autant de qualités que nous tâchons de développer afin de personnaliser au mieux notre intervention.

Nous vous accueillons sur rendez-vous à Mommenheim afin de réaliser votre appareillage. Trois phases seront nécessaires :

  • La prise de mesures et le moulage
  • L’ essayage
  • La livraison

Ce processus débute après l’établissement d’une prescription d’appareillage par un médecin spécialiste lors de consultations pluridisciplinaires. Nos lieux d’intervention sont multiples :

  • Les Centres de Réadaptation Fonctionnelle (CRF)
  • Les centres hospitaliers (CHU, Cliniques)
  • Les Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS)
  • Les Centres d’Accueil Médico-Social Précoce (CAMSP)
  • Les IME (Institut Médico-Educatif)
  • Les maisons de retraite…

La proximité avec le patient nous dicte une stratégie d’appareillage, nous permettant l’élaboration d’une fabrication sur mesure pertinente

Nous établirons une réelle adéquation entre votre poids, votre activité, le but fonctionnel et nos choix techniques concernant les matériaux et les composants.

  • La dimension esthétique commencera à être abordée à ce stade.
  • Notre travail n’est jamais standardisé, nous vous détaillerons les enjeux de cette conception individualisée.

Le processus d’appareillage (mesures, essayage, adaptation finale) exige des échanges constants et une réelle collaboration entre l’orthoprothésiste et son patient

Votre participation devient essentielle ; l’analyse de vos attentes, de vos besoins, votre ressenti nous ferons progresser ensemble.

  • La famille, l’entourage, parfois l’équipe soignante d’une maison de retraite ou d’une maison d’accueil spécialisée prendront leur part dans l’adaptation de l’appareil.

Après le temps de la découverte, nous accompagnons nos patients et leur entourage dans la nécessaire intégration de la prothèse ou de l’orthèse dans leur quotidien.

Ce rapport au handicap, et à l’appareillage en particulier, évolue à travers divers mécanismes :

  • Réinvention du lien social
  • Reprise ou non de la vie professionnelle
  • Découverte de nouvelles occupations, reprise du sport
  • Possibilité de scolarisation pour un enfant
  • Appropriation du membre artificiel, ou de l’orthèse

 

Cette perception accrue est particulièrement vraie lors de la prothétisation du membre amputé. Passés le traumatisme de la mutilation et la phase de rééducation, le patient se positionne socialement, apprécie objectivement ses capacités de reprise d’un sport, d’un travail, se découvre des attraits pour de nouvelles activités de loisirs.

Notre rôle de conseil, d’écoute s’avère primordial. Les solutions mais également les limites technologiques seront exposées.
De même, les possibilités de financement de la Sécurité Sociale comme celles d’une assurance privée (accident avec Tiers responsable par exemple) feront l’objet de dossiers de prise en charge que nous vous aiderons à constituer.